Skip to main content

Actualites

Raphaël Michel rachète 100% du capital de Claude Nicolas

Piolenc, le 25 02 2014 : Le négociant de la vallée du Rhône, Raphaël Michel annonce l’acquisition de 100% du capital de la société Claude Nicolas, négociant en vins du Sud Ouest. Pour le rhodanien, il s’agit de diversifier son offre. Le financement de ces parts est rendu possible par la récente levée de fonds de près de 50 millions d’euros réalisée par la société[i]. Pour Claude Nicolas, l’objectif est de participer à la dynamique de groupe mise en place par son acquéreur.

Une offre complémentaire pour un opérateur multi-produit

Ce rapprochement permet à Raphaël Michel de réaliser une première dans un marché vinicole très décentralisé en créant un opérateur capable de proposer une offre multi-produits. En effet, la force du rapprochement réside essentiellement dans la complémentarité de l’offre des deux sociétés. Ainsi, pour Raphaël Michel, le rachat du capital de Claude Nicolas permettra de répondre à des clients d’envergures dont les demandes sont de plus en plus variées.

De plus Raphaël Michel acquiert également l’outil de vinification jusque là détenu par Arterris et prouve encore une fois sa volonté de se mobiliser dans l’achat de raisin.

« La Maison Claude Nicolas propose des produits complémentaires aux nôtres, notamment sur les Blancs et les Rosés du Sud Ouest, explique Guillaume Ryckwaert, PDG de la société Raphaël Michel. C’est le cas notamment du Malbec, un cépage qui marche très fort actuellement, qui est largement cultivé en Argentine, mais encore trop peu sur notre territoire. C’est un cépage d’avenir ! »

A terme, l’objectif est d’accroitre le bassin de fournisseurs pour sécuriser les flux. Ce nouvel opérateur sera donc en mesure de peser sur les approvisionnements et d’améliorer les courants d’affaires.

Participer à la dynamique de groupe

Fondée en 1945, la Maison Claude Nicolas est une structure familiale, dynamique et respectée. Leur métier de négociant vinificateur et leur savoir-faire très technique, leur excellente notoriété et la qualité de leur matériel en font des incontournables dans leur secteur. Leur production annuelle s’élève à 170 000 hectolitres. Ce sont les similitudes avec Raphaël Michel, la réputation de la maison et le sérieux des équipes en place qui ont séduit M. Ryckwaert. Comme pour l’entrée au capital des Caves de l’Uzège[ii], il ne s’agit pas d’une intégration. Les équipes restent en place mais la société profitera de la dynamique de groupe initiée par Raphaël Michel.

Chez Claude Nicolas, on est ravi de « ce rachat qui va donner une nouvelle impulsion à la société» explique Sophie Nicolas, Directrice du site de Campsas, Claude Nicolas.

Le business modèle des deux sociétés est identique: la même qualité de service, la capacité de livrer de gros volumes à qualité et prix constants, les mêmes clients, etc. Mais surtout un objectif principal commun : la satisfaction client. « Nous sommes à l’écoute de nos clients. Pour les satisfaire, nous conduisons la production vers leurs attentes », explique Guillaume Ryckwaert. « Mais sans jamais travailler au détriment de la production, poursuit Sophie Nicolas : le nerf de la guerre, c’est l’approvisionnement, nous sommes dans le même bateau que les producteurs, il faut que tout le monde arrive sur la rive dans de bonnes conditions ! Nous sommes dans une démarche d’accompagnement… »

Related News

Raphael Michel_Dolia-30

Dolia, filiale du groupe Raphaël Michel, reprend la cave coopérative de Saint-André-de-Roquepertuis

Dolia, filiale du groupe Raphaël Michel, 1er négociant assembleur de vin en vrac en France,...

*Raphael Michel_Guillaume Ryckwaert-8

Levée de fond réussie pour Raphaël Michel

Piolenc, le 19 03 2013 : Levée de fonds réussie pour Raphaël Michel, le négociant assembleur de...

*Raphael Michel_Cuves-100

Raphaël Michel s’associe à la cave coopérative de Visan

La maison de négoce en vin Raphaël Michel s’associe à la Cave Coopérative Les Coteaux...

Shopping Cart